AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 bizarre cette histoire

Aller en bas 
AuteurMessage
maree-basse

avatar

Nombre de messages : 28
Date d'inscription : 06/04/2011

MessageSujet: bizarre cette histoire   Jeu 4 Juin 2015 - 17:21

Je me permets de confier à votre sagacité et à votre discernement la relation d'un événement qui m'est arrivé il y a plusieurs années déjà, mais qui me hante toujours et pour lequel je ne vois aucune explication rationnelle. C'est la raison pour laquelle j'en appelle à votre aide.
Hors donc, voilà :

Je travaillais, en ce temps là, épisodiquement dans la région de Montbéliard. En une occasion, j'avais loupé le dernier train du soir pour regagner mes pénates lyonnaises.
Je revins donc par le train du matin, un Strasbourg Lyon assez improbable :
- Entre Besançon et Lyon, arrêts a Morteau (cité éponyme de la célèbre saucisse et  réciproquement), Mouchard, Arbois, Lons le Saunier …
- Le train à l'ancienne : compartiments de huit, banquettes en skai, rideaux en étoffe que l'on fixe tiré par un petit œillet en laiton oblongue sur l'ergot … , photos surannées sous verre en dessous du filet à bagages, avec de la chance on voyage avec des baigneuses de la belle époque s'adonnant aux ébats maritimes à Trouville ou bien à l'ombres des maisons à colombages et du château impérial de Kayseberg (en Alsace ...).

Le train à cette heure est fréquenté par une faune variée composée soit de collégiens, soit de campagnards se rendant dans la ville voisine pour la foire ou le marché.
J'ai de la chance, je m'installe dans un compartiment vide, j'en profite pour étaler sur la banquette le contenu de mon attached case : compte rendu de la dernière réunion, justificatifs de ma note de frais... bref, j'essaie de tuer le temps comme je peux.
A l'arrêt de Morteau (eh oui), fait irruption dans le compartiment un vieille dame, copie conforme des célèbres humoristes « Les Vamps », d'ailleurs originaires de la région.
Nous nous saluons civilement , mais elle marque une surprise en me découvrant .
Elle est est affublée de deux cabas en osier d'où dépassent les crêtes courroucées de deux poules caquetant bruyamment. Elle m'explique d'ailleurs que c'est pour sa fille, institutrice à Lons le Saunier, à qui elle va rendre visite.
Le train a repris son rythme de croisière. Elle continue de m'observer avec insistance, puis assez abruptement me demande : « Vous êtes bien né en décembre ? »
Je ne peut qu’acquiescer. Rapidement elle précise l'année, le jour et même l'heure de ma naissance.
Je suis interloqué et lui demande si elle est médium.
Elle me réponds succinctement : « Ce n'est pas ça, je vous expliquerai plus tard ... »
Je vérifie cependant si elle n'a pas trouver sur mes papiers étalés sur la banquette toutes ces informations : que nenni.
Le voyage se poursuit, nous nous émerveillons de la beauté de la vallée du Doubs, discutons de choses et d'autres. Elle en profite toutefois pour me glisser que ma mére est née à Rumilly, pour mon père elle est moins catégorique : elle sait simplement qu'il est originaire de la Drôme, mais sans autre précision.
J'essaie de nouveau de l'interroger sur ses talents de médium, mais elle coupe court : « Je vous expliquerai plus tard ».
Je n'insiste pas, nous continuons le voyage en échangeant des banalités et des provisions de bouche.
Lorsque le contrôleur annonce au micro l'imminence de l'arrivée en gare de Lons le Saunier, elle commence à regrouper ses affaires et me déclare : »Dès que je vous ai vu, vous m'avez fait pensé à mon chien Sultan »
Je suis ébahi.
Elle continue :
«  Il est mort exactement au jour et à l'heure de votre naissance, je suis sure que vous êtes sa réincarnation »
Elle a commencé à se lever pour accéder au couloir.
Elle me précise :
« Il n'était pas très vieux , mais il a pris une grosseur sur le dos, c'était un bon chien ... »
Et elle me souhaite un bonne fin de voyage.
Elle s'est évanoui dans le couloir, je la cherche sur le quai parmi la foule clairsemée... Rien.

Depuis longtemps cette histoire me hante : le pire c'est que j'ai une petite bosse de naissance sur l'omoplate .
Voilà ce que j'avais à vous confier. Vous pouvez dans un premier temps toucher ma bosse pour vérifier la véracité de cette histoire : je vous promets de na pas aboyer si cette auscultation s'avérait douloureuse.

Que pensez vous de tout cela ?

Bien à vous
Revenir en haut Aller en bas
 
bizarre cette histoire
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pause cafe :: Général :: Anecdotes-
Sauter vers: