AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Inspirations estivales...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Inspirations estivales...   Mer 22 Juin 2011 - 0:33




Sensation




Par les soirs bleus d’été, j’irai dans les sentiers,
Picoté par les blés, fouler l’herbe menue :
Rêveur, j’en sentirai la fraîcheur à mes pieds.
Je laisserai le vent baigner ma tête nue.



Je ne parlerai pas, je ne penserai rien :
Mais l’amour infini me montera dans l’âme,
Et j’irai loin, bien loin, comme un bohémien,
Par la Nature, heureux comme avec une femme...



Arthur Rimbaud




Poème du soltisce d'été
21 JUIN 2011
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LE SOLSTICE D ETE    Mer 22 Juin 2011 - 0:55

LE 21 JUIN LE SOLSTICE D' ETE

Le terme solstice vient du latin solstitium :

(de sol, « soleil », et sistere, « s'arrêter, retenir »)

car l’azimut du Soleil à son lever et à son coucher semble rester stationnaire pendant quelques jours à ces périodes de l'année, avant de se rapprocher à nouveau de l'est au lever et de l’ouest au coucher.


célèbre solstice d'été à Stonehenge
lieu hautement mystérieux s'il en fût !...

Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: C EST L ETE !!!!    Dim 3 Juil 2011 - 0:05






C’est l’été !

Au zénith le dieu RA
caresse les blés dorés,
la moisson donnera
aux champs mordorés.

Les fruits sont goûteux
sur les plages exotiques,
et les parfums capiteux
font les rêves érotiques...

Les lolos en forme de poire
ceux de Lola sont des pommes !
Et ces regards en trajectoire
quand déambulent les hommes...


La nature donne
les esprits aventureux
s’abandonnent
aux ébats amoureux.


Les ruisseaux caillouteux
dévalent les montagnes,
sur les rochers velouteux
du pays de cocagne.

L'été il fait chaud !
On cherche la pénombre
pour observer le show
on reste à l’ombre.

Les tomates sont mûres
les melons sont à point !
Abricots figues mûres
les poires et les coings !

C’est l’été la préférée !
Le temps des vacances,
c’est la saison inspirée
la corne d’abondance !

Les châteaux de sable
poussent sur les plages,
l’éphémère bâtissable
au pays des enfants sages.

Et s’endort le dieu RA
au soir des raisins dorés,
le jus divin donnera
aux vignes mordorées.


Samsara












Dernière édition par samsara le Jeu 21 Juin 2012 - 3:01, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: L ETE D ANTONIO VIVALDI    Ven 8 Juil 2011 - 0:12




* L ETE *


D ANTONIO VIVALDI

A écouter sans modération !









Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Najoua Belyzel " Quand revient l'été"    Sam 9 Juil 2011 - 12:48


QUAND REVIENT L ETE


Quand revient l'été
la belle jouvencelle
dans le champ de blé
joue à la balancelle...

Quand revient l'été
la belle chochotte
joliement apprêtée
a oublié sa culotte...

Quand revient l'été
la belle jouvencelle
dans le champ de blé
joue à la balancelle...

Samsara




Revenir en haut Aller en bas
christina
Admin
avatar

Nombre de messages : 3583
Age : 97
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: Inspirations estivales...   Mar 12 Juil 2011 - 0:12

.


Merci Samsara ...


Une autre vidéo qui nous laisse rêver aux vacances !










_________________
(\__/)
(='.'=)
(")_(") Christina
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: FARNIENTE POEME DE THEOPHILE GAUTIER   Mar 12 Juil 2011 - 13:37




Far-niente



Quand je n’ai rien à faire, et qu’à peine un nuage
Dans les champs bleus du ciel, flocon de laine, nage,
J’aime à m’écouter vivre, et, libre de soucis,
Loin des chemins poudreux, à demeurer assis
Sur un moelleux tapis de fougère et de mousse,
Au bord des bois touffus où la chaleur s’émousse.
Là, pour tuer le temps, j’observe la fourmi
Qui, pensant au retour de l’hiver ennemi,
Pour son grenier dérobe un grain d’orge à la gerbe,
Le puceron qui grimpe et se pende au brin d’herbe,
La chenille traînant ses anneaux veloutés,
La limace baveuse aux sillons argentés,
Et le frais papillon qui de fleurs en fleurs vole.
Ensuite je regarde, amusement frivole,
La lumière brisant dans chacun de mes cils,
Palissade opposée à ses rayons subtils,
Les sept couleurs du prisme, ou le duvet qui flotte
En l’air, comme sur l’onde un vaisseau sans pilote ;
Et lorsque je suis las je me laisse endormir,
Au murmure de l’eau qu’un caillou fait gémir,
Ou j’écoute chanter près de moi la fauvette,
Et là-haut dans l’azur gazouiller l’alouette.

Théophile Gautier


Dernière édition par samsara le Sam 23 Juil 2011 - 13:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: L ETE DES JARDINS SECRETS....   Sam 23 Juil 2011 - 13:37




L’été des jardins secrets

L’été saison des jardins plaisirs
refuge secret des boudoirs sacrés,
l’interdit nostalgique d'un désir
aux douces saveurs sucrées.

Les folles corolles tentent les pistils
gourmands, excitent les palais
de ses doux nectars, subtils
soupirs des alcôves de palais.

L'ombre silencieuse dans la vallée
délicieuse trouve le bouton de rose
fin prêt à abandonner sa rosée
mielleuse aux saveurs saccharoses.

Les belles âmes partent en voyage
tandis que les corps restent à quai.
Inlassablement on scrute le mirage
surgissant l’espace d’une pensée.

Bien sur les épines ont des roses !
N’en déplaise à l’esprit chagrin.
Au souvenir d’un matin morose
l'évanescent parfum reste divin...

Le visiteur de mon jardin secret
qui rêve de senteurs surannées
s’évade de son monde discret
vie sage compagne de ses années.

L’été saison des jardins plaisirs
refuge sacré des boudoirs secrets,
l’interdit nostalgique d'un désir
doux amer aux saveurs sucrées...



Samsara






Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: L ETE CHANSON INTERPRETEE PAR BERNARD LAVILLIERS    Sam 30 Juil 2011 - 13:42




L'Eté



Je cherchais quelques rimes quand elle m'est apparue,
cette beauté qui signe princesse de la rue
Elégante exotique sortie des fleurs du mal,
des fumées baudelairiennes un amour marginal.
Juste derrière l'épaule un tatouage dit :
" malheur à qui me fròle je suis comme je suis "
Je suis comme je suis plaisir à qui me prend
et dans ce jeu de ròles je te veux maintenant !

L'Eté et t'es nue sur la plage
et cet amour sauvage
profondément marqué
Marqué par un été torride,
septembre semble vide,
vide et déséspéré.

Un été sans sommeil jusqu'à la déchirure,
le ciel noir et la mer à jamais confondus.
Je pourrais dessiner toute ta chevelure,
papillons bleus et noirs de tes mèches tordues
Mais la foudre est tombée j'en garde la brûlure,
de ce poignard de nacre dont la plaie qui me tue
Tes lèvres entrouvertes et puis cette blessure
où l'amour et la mort
se mêlent sonador...

L'Eté et t'es nue sur la plage
et cet amour sauvage
profondément marqué
Marqué par un été torride,
septembre semble vide,
vide et déséspéré.

Je suis comme je suis malheur à qui me prend
Malheur à qui me fròle, attention si je mens
Et l'amour et la mort
se mêlent sonador...

Chanson interprétée par Bernard Lavilliers
Version française de la musique brésilienne ' Morango do Nordeste'






Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: QUAND A PEINE UN NUAGE....   Sam 6 Aoû 2011 - 22:54

Ballade " Quand à peine un nuage... "


Quand à peine un nuage,
Flocon de laine, nage
Dans les champs du ciel bleu,
Et que la moisson mûre,
Sans vagues ni murmure,
Dort sous le ciel en feu ;


Quand les couleuvres souples
Se promènent par couples
Dans les fossés taris ;
Quand les grenouilles vertes,
Par les roseaux couvertes,
Troublent l’air de leurs cris ;


Aux fentes des murailles
Quand luisent les écailles
Et les yeux du lézard,
Et que les taupes fouillent
Les prés, où s’agenouillent
Les grands bœufs à l’écart.


Qu’il fait bon ne rien faire,
Libre de toute affaire,
Libre de tous soucis,
Et sur la mousse tendre
Nonchalamment s’étendre,
Ou demeurer assis ;


Et suivre l’araignée,
De lumière baignée,
Allant au bout d’un fil
À la branche d’un chêne
Nouer la double chaîne
De son réseau subtil.


Ou le duvet qui flotte,
Et qu’un souffle ballotte
Comme un grand ouragan,
Et la fourmi qui passe
Dans l’herbe, et se ramasse
Des vivres pour un an.


Le papillon frivole,
Qui de fleurs en fleurs vole
Tel qu’un page galant,
Le puceron qui grimpe
À l’odorant olympe
D’un brin d’herbe tremblant ;


Et puis s’écouter vivre,
Et feuilleter un livre,
Et rêver au passé
En évoquant les ombres,
Ou riantes ou sombres,
D’un long rêve effacé.


Et battre la campagne,
Et bâtir en Espagne
De magiques châteaux,
Créer un nouveau monde
Et jeter à la ronde
Pittoresques coteaux.


Vastes amphithéâtres
De montagnes bleuâtres,
Mers aux lames d’azur,
Villes monumentales,
Splendeurs orientales,
Ciel éclatant et pur.


Jaillissantes cascades,
Lumineuses arcades
Du palais d’Obéron,
Gigantesques portiques,
Colonnades antiques,
Manoir de vieux baron.


Avec sa châtelaine,
Qui regarde la plaine
Du sommet des donjons,
Avec son nain difforme,
Son pont-levis énorme,
Ses fossés pleins de joncs.


Et sa chapelle grise,
Dont l’hirondelle frise
Au printemps les vitraux,
Ses mille cheminées
De corbeaux couronnées,
Et ses larges créneaux.


Et sur les hallebardes
Et les dagues des gardes
Un éclair de soleil,
Et dans la forêt sombre
Lévriers eu grand nombre
Et joyeux appareil.


Chevaliers, damoiselles,
Beaux habits, riches selles
Et fringants palefrois,
Varlets qui sur la hanche
Ont un poignard au manche
Taillé comme une croix !


Voici le cerf rapide,
Et la meute intrépide !
Hallali, hallali !
Les cors bruyants résonnent,
Les pieds des chevaux tonnent,
Et le cerf affaibli.


Sort de l’étang qu’il trouble ;
L’ardeur des chiens redouble :
Il chancelle, il s’abat.
Pauvre cerf ! son corps saigne,
La sueur à flots baigne
Son flanc meurtri qui bat ;


Son œil plein de sang roule
Une larme, qui coule
Sans toucher ses vainqueurs ;
Ses membres froids s’allongent ;
Et dans son col se plongent
Les couteaux des piqueurs.


Et lorsque de ce rêve
Qui jamais ne s’achève
Mon esprit est lassé,
J’écoute de la source
Arrêtée en sa course
Gémir le flot glacé.


Gazouiller la fauvette
Et chanter l’alouette
Au milieu d’un ciel pur ;
Puis je m’endors tranquille
Sous l’ondoyant asile
De quelque ombrage obscur.


Théophile Gautier


Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LE TOURNESOL    Sam 13 Aoû 2011 - 12:08



Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LES TOURNESOLS JEAN FERRAT    Sam 13 Aoû 2011 - 12:36




LES TOURNESOLS

Jean Ferrat


Mon prince noir et famélique
Ma pauvre graine de clodo
Toi qui vécus fantomatique
En peignant tes vieux godillots
Toi qui allais la dalle en pente
Toi qu'on jetait dans le ruisseau
Qui grelottais dans ta soupente
En inventant un art nouveau
T'étais zéro au Top cinquante
T'étais pas branché comme il faut
Avec ta gueule hallucinante
Pour attirer les capitaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence

Tu allais ainsi dans la vie
Comme un chien dans un jeu de quilles
La bourgeoisie de pacotille
Te faisait le coup du mépris
Et tu plongeais dans les ténèbres
Et tu noyais dans les bistrots
L'absinthe à tes pensées funèbres
Comme la lame d'un couteau
Tu valais rien au hit-parade
Ni à la une des journaux
Toi qui vécus dans la panade
Sans vendre un seul de tes tableaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence

Dans ta palette frémissante
De soufre pâle et d'infini
Ta peinture comme un défi
Lance une plainte flamboyante
Dans ce monde aux valeurs croulantes
Vincent ma fleur mon bel oiseau
Te voilà donc Eldorado
De la bourgeoisie triomphante
Te voilà star du Top cinquante
Te voilà branché comme il faut
C'est dans ta gueule hallucinante
Qu'ils ont placé leurs capitaux

Mais dans un coffre climatisé
Au pays du Soleil-Levant
Tes tournesols à l'air penché
Dorment dans leur prison d'argent
Leurs têtes à jamais figées
Ne verront plus les soirs d'errance
Le soleil fauve se coucher
Sur la campagne de Provence


Bel hommage rendu à Vincent Van Gogh
A ce bel art qu'est la peinture tellement parasitée par la spéculation !

Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LES VACANCIERS    Sam 13 Aoû 2011 - 17:51

LES VACANCIERS


Une pensée estivale pour Ricet Barrier parti en mai rejoindre
Isabelle, Marie et les autres...
La voix de Saturnin, et surtout de belles chansons qui toutes racontaient une tranche de vie du terroir drôle comme ces vacanciers...
Un ton particulier une fine plume !



Samsara

Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LES PISSENLITS    Dim 21 Aoû 2011 - 0:29









Les pissenlits

Ces jolies fleurs couleur soleil
et ces feuilles en dents de lion
ne mordront jamais vos orteils,
votre carcasse ou vos arpions !

Allez tranquille conter fleurette
et juste le temps d’un éclair,
soufflez ses branches aigrettes
qui s’envolent haut dans les airs.

On les voit aux bords des chemins
quand vous êtes en promenade,
ils font le régal d’un grand festin
quand ils finissent en salade.

Cuisinés avec des petits lardons
un peu de vinaigre de groseille,
des œufs mollets ail et croûtons,
un plat qui coûte peu d’oseille !

Cette panacée de bonne officine
vous met le poireau en goguette !
Remède de bonne femme médecine
qui fait gazouiller votre fauvette...

Quand vient la faucheuse assassine,
sa lumière illumine votre dernier lit...
Elles vous chatouillent par la racine,
ces belles fleurs soleil de pissenlit !

Samsara











Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LE MERCREDI 20 JUIN 2012 JOUR DE L ETE !!!!   Mer 20 Juin 2012 - 23:37



20 JUIN 2012 C EST L ETE !

enfin presque en Ile de France...

Bonne pensée du matin...


A quatre heures du matin, l’été...
Le sommeil d’amour dure encore...
Sous les bosquets l’aube évapore
l’odeur du soir fêté.


Mais là-bas dans l’immense chantier
vers le soleil des Hespérides,
en bras de chemise, les charpentiers
déjà s’agitent...


Dans leur désert de mousse, tranquilles,
ils préparent les lambris précieux,
où la richesse de la ville
rira sous de faux cieux.


Ah ! pour ces Ouvriers charmants
Sujets d’un roi de Babylone,
Vénus ! laisse un peu les Amants,
dont l’âme est en couronne...


Ô Reine des Bergers !
Porte aux travailleurs l’eau-de-vie,
pour que leurs forces soient en paix
en attendant le bain dans la mer, à midi...!


Arthur Rimbaud




SRI LANKA MAI 2012


KANDY


Jardin botanique de Paradéniya



Samsara




Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: NUITS DE JUIN..   Sam 23 Juin 2012 - 13:54

Nuits de juin

L’été, lorsque le jour a fui, de fleurs couverte
La plaine verse au loin un parfum enivrant ;
Les yeux fermés, l’oreille aux rumeurs entrouverte,
On ne dort qu’à demi d’un sommeil transparent.



Les astres sont plus purs, l’ombre paraît meilleure ;
Un vague demi-jour teint le dôme éternel ;
Et l’aube douce et pâle, en attendant son heure,
Semble toute la nuit errer au bas du ciel.


Victor Hugo


Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: LE JARDIN MAJORELLE MARRAKECH MAROC    Sam 21 Juil 2012 - 14:36

LE JARDIN MAJORELLE
- MARRAKECH -
MAROC


Le jardin Majorelle un havre de paix en dehors du temps loin de la fournaise de Marrakech devenue tellement bruyante, étouffante, touristique !
Une véritable source d'inspiration avec ce festival de couleurs, de fontaines, de poteries, de plantes exotiques, de fleurs, d'arbres, où domine partout le fameux bleu majorelle. Puissant indigo intense, qui met en valeur la beauté de ce jardin, ainsi ce lieu est un véritable enchantement ! Yves Saint Laurent revenu sur sa terre natale, repose en ce jardin...



Depuis de nombreuses années je trouve dans le jardin Majorelle une source inépuisable d'inspiration et j'ai souvent rêvé à ses couleurs qui sont uniques...


YVES SAINT LAURENT





http://fr.wikipedia.org/wiki/Jardin_Majorelle

Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Simplement retrouver l'été avec Antonio Vivaldi    Sam 22 Juin 2013 - 18:32

Revoir l'été !
 
Même si quelque part on a du mal à y croire...
 
Mais c'est toujours avec plaisir qu'on retrouve signore Antonio Vivaldi...
 
 
 
 
 
Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Le jardin Albert Kahn à Boulogne Billancourt Ile de France    Dim 30 Juin 2013 - 15:26

Le jardin Albert Kahn à Boulogne Billancourt
 
Toujours une promenade intemporelle...
 
 

 
Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Ha !!! un peu de fraîcheur !    Sam 20 Juil 2013 - 20:07

Ha !!! un peu de fraîcheur... 

 
 
Samsara
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: Re: Inspirations estivales...   Ven 13 Sep 2013 - 21:20

Pour quelques jours encore  !
 
Goûtons l'été en montagne... 
 
 avec cette jolie vidéo avec l'accent...
 
 
 
 
 

Samsara
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inspirations estivales...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Inspirations estivales...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pause cafe :: Général :: Poésie-
Sauter vers: