AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: moi   Dim 1 Mai 2011 - 10:28

bonjour

aujourd hui j ai envie de parler de moi, pas de ce que je fais chaque jour mais de ce dont je souffre, afin que ceux qui le désirent apprennent a me connaitre a me comprendre et surtout a découvrir ce qu est un malade "bipolaire"

je commencerai pas dire que la "bipolarité" est une maladie au meme titre que toutes les autres,bien souvent d ordre génétique elle ce devoille bien souvent lors de gros chocs émotionnels(mariage,divorce, incident ponctuels graves)beaucoup de personne bipolaire sont deja classifies dans la catégorie de gens 'lunatique' jusqu au jour ou le verdict tombe et qu enfin on vous traite comme un vrais patient .....

on distingue trois types de niveau de la maladie,
type I, épisodes maniaques et dépressions altèrnent, avec (ou sans) intervalles libres

- type II, épisodes hypomaniaques et dépressions altèrnent, avec (ou sans) intervalles libres

- cyclothymie, humeur très instable, l'alternance peut se faire de minutes en minutes parfois, ou sur quelques jours et de toutes façons de nombreuses fois sur une année. Il peut y avoir prédominance d'euphorie ou de dépression. C'est quand même plus généralement l'état dépressif qui l'emporte. On trouve des formes ou seule la dépression est présente. Ce qui fait confondre ces bipolaires là avec des unipolaires, pour leur plus grand malheur car il faut un temps infini pour qu'ils soient diagnostiqués et traités.
La cyclothymie mérite une place toute particulière car c'est elle qui forme le gros des "troupes" des bipolaires et c'est elle qui présente les formes les plus diverses. Elle s'accompagne très souvent de maladies associées ou comorbides : addictions diverses (alcool, drogues, tabac), troubles alimentaires (hyperphagie, boulimie, anorexie), TOCs, troubles anxieux, agoraphobie, attaques de panique, automutilation, dysmorphophobie...


il n est pas rare que la maladie evolue pour arriver au trois episodes.

les différentes phases qui composent ce trouble ne sont pas toujours distinct et facile a desceller,comment accepter que l on soit "depressif" lorsque a cote tout va bien et que l on ce sens pousser des ailles...

la bipolarité nécessite d apprendre avant tout a vivre bien avec sa maladie, l accepter, la regarder ne jamais lui tourner le dos, le plus dur reste a faire "accepter" de ce faire aider de ce soigner,et je dirai par experience de "ce faire comprendre et accepter des autres "

n France, le trouble bipolaire est sous-diagnostiqué. Il faut en moyenne 10 à 12 ans et quatre à cinq médecins différents avant que le mal ne soit nommé. De même, on estime que 40 % des dépressifs sont en réalité des bipolaires qui s'ignorent. La recherche de périodes d'exaltation est un bon moyen pour poser le diagnostic ; mais il n'est pas toujours évident pour le patient de comprendre que les périodes où il se sentait particulièrement bien ont la même origine que les périodes où il se sentait mal. Ce diagnostic peut être confirmé par le fait que les dépressions des bipolaires sont souvent dites atypiques (en lieu et place de l'insomnie, par exemple, le dépressif « atypique » est atteint d'hypersomnie)

je termine pour aujourd hui en disant ceci

contagieuse je ne suis pas....

alors si vous vous posez des questions sur le sujet je reste a votre ecoute pour les dissiper si je le peux

Catherine allias "perceneige"50
Revenir en haut Aller en bas
christina
Admin
avatar

Nombre de messages : 3583
Age : 97
Date d'inscription : 11/12/2006

MessageSujet: Re: moi   Mar 3 Mai 2011 - 9:44

.


Bonjour Perceneige50

Merci du courage qu’il t’a fallu pour nous parler de toi.. de cette maladie que je découvre!

Y a-t-il un espoir de guérison ?

Est ce une maladie évolutive et héréditaire ?

Peut-on travailler lorsqu’on en est atteint ?

Et comme toutes maladies qui ne se voient pas physiquement, elle ne doit pas être facile à faire admettre aux autres !

Je te souhaite beaucoup de courage et te fais un énorme bisou



mig




_________________
(\__/)
(='.'=)
(")_(") Christina
Revenir en haut Aller en bas
horizon

avatar

Nombre de messages : 463
Age : 69
Localisation : paris
Date d'inscription : 25/03/2007

MessageSujet: moi   Mar 3 Mai 2011 - 12:31

Coucou
Ce que tu écris , m'interpelle fortement . Je pense faire partie du type II (c'est grave docteur perceneige wink. ) Bien sûr il est difficille d'admettre que l'on est malade dans notre tête , un mal qui te ronge chaque jour tel que la dépression . Ensuite tu tombes sur des médecins qui veulent te bourrer (ce mot n'est pas trop fort )d'antidépresseurs . Je me suis battu pour ne jamais en prendre , parce qu'il est plus facile d'en prendre , que de s'en défaire (conseil d'une amie ) . Puis j'ai trouvé un médecin à mon écoute , qui depuis 5 ans maintenant m'a réappris à me nourrir , à gérer mon stress , mes angoisses , mes peurs , mes doutes , mes colères ,mes joies démesurées . On reste néanmoins fragilisé , toujours sur la défensive . Je pense que de papoter sur le net , me permet justement d'avoir cette attitude désinvolte , je pense que christina ne me contredira pas wink.
bravo bravo au moins toi tu as le courage d'en parler . Des milliers de ma normande adorée
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: moi   Mar 3 Mai 2011 - 16:55

tout d abord et très simplement merci a toi "Christina" d avoir pris le temps de poser tes yeux sur mes écris

je vais essayer de répondre au plus juste a tes interrogations,une certaine retenue qui s appelle également pudeur ne m avait pas jusqu a lors permise de m exprimer sans tabou sur ma "bipolarité"

pour ce qui est de le spoir de guérison la réponse est "non",la maladie ce présente en plusieurs phases plus ou moins évolutives....

il va sans dire que la maladie ce déclare officiellement par une phase de "crise" comme toute "guerre" car c est bien désormais la guerre contre la maladie...
crise qui va souvent durer des mois voir des années,puis a force de courage et de soins arrive une phase dite de "stabilisation " les sauts deviennent moindres et la maladie stagne...souvent c est en compagnie de la dépression un mal être quotidien mais constant jusque au nouvel épisode ou tout ce détraque...

alors a nouveaux c est le combat au mieux, a la phase crise a gerer afin de revenir en stabilisation

cette maladie vous ronge le cerveau....

il n est pas rare que des épisodes dit "maniaques " viennent s interposer dans la dépression

la maniaquerie n est pas simplement le besoin d epouster sans arrêt mais de répéter sans cesse une chose qui vous accroche....(petite parenthèse moi c est pour bc l envie de sans cesse déménager!!)

voila donc a la question "y a t il espoir de guerrir pour ma part je dis NON
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: moi   Mar 3 Mai 2011 - 17:17

en reponse a la question la maladie est elle hereditaire les avis sont partages, mais il faut bien reconnaitre que souvent ca l est.
on s en rend compte desormais puisque la maladie ce decouvre et ce fait connaitre en tant que tel....
un diagnostic m a dit ainssi mais ma lignee l etait avant moi, et malheureusement j ai honte a l avoir transmis a certains de mes enfants
la chance si je peux dire c est que vivant avec elel depuis des annees je la connais et je peux l expliquer aux enfants qui mettrons plus vite en oeuvre la therapie necessaire
la question sur la possibilitee de travailler ce pose plus lorsque le stade cyclotimie, cela devient trop lourd a gerer au quotidien pour esperer en plus ajouter le travail a cela....atteinte a ce niveau ma vie tourne au calvaire a chaque changement survenus dans ma vie;le plus petit boulverssement peut degenerer en catastrophe si on n y prette pas attention
meme si le travail semble etre un moyens d evasion face a la maladie il reste impossible
alors c est contrainte et triste que je me suis faite a l idee ne plus retrouver le chemin du travail
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: moi   Mer 4 Mai 2011 - 7:11

titi

pour clore je voudrais faire comprendre a ceux qui ont pris le temps de me lire qu être atteint de "bipolarité" n est pas un trait de caractère mais bien une maladie.
si dans vos connaissance vous avez des gens "changeant,parfois bizarre,que vous ne comprenez plus qui parfois vous lasse par leur comportement plutôt que de les éloigner chaque jour un peu plus "aider" les...par de petits gestes,de paroles rassurantes(être rassure voila le maître mot sur toute les phases ce mot prend tout son sens )permettez leur de ne pas sombrer dans des abîmes a pics,ne donner pas raison a ce syndrome qui peux a peux vous fait vous isoler toujours plus de la vie social.
aujourdhui bien que toujours malade j ai accepte MA maladie je la porte chaque jour, n hésite pas a l évoquer quand je sens que cela peut aider l autre a me comprendre,j accepte la main tendue de celui ou celle que je sais vouloir m aider,ma sensibilité face aux Evénements de la vie reste très accrue mais chaque jour j apprend a la gérer et désormais je peux affirmer que je "revis"
les gens qui m ont connus et reconnus autour de moi bien souvent me disent "mais comme tu as change..."Je n est pas change je me suis SOIGNEE
si dans ce que j ai écris vous vous reconnaissez en quelque chose dite vous simplement ceci :et si j étais également atteint par ce syndrome?ne fermez pas les yeux ne pensez plus que seul les fous consultent,foncer prenez votre bonheur en main....consultez,faite vous aider, même si c est long épuisant on peut vivre très bien .
et pour ceux qui ont la chance de ne pas porter ce "bagage" sachez qu un malade "bipolaire" n est pas contagieux.......que c est un être humain a part entière,souvent drole,attentif aux autres,sa différence vient de sa sensibilité profonde trop accrue....son mal a ne pas prendre les choses de la vie trop a coeur

aujourd hui je peux dire cela "malade je suis mais je ne laisserai pas la maladie détruire ma VIE"
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: moi   Mer 4 Mai 2011 - 7:35

a toi horizon pour ta prise de parole

non rassure toi "docteur" trouve pas ça grave!!!!(enfin la maladie elel est "grave" quand meme
en te lisant il va sans dire que j ai eu l impression que tu me copiais lol,je n en suis pas pour une foi jalouse!enfin quelqu’un qui ne me jettera pas la "pierre"
si tu me le permet je vais commenter certains de tes écris
un mal qui te ronge chaque jour (c est bien la définition la plus appropriée)ce mal qui détruit sur son passage mais ne vous atteint jamais complètement qui vous laisse toute lucidité afin de vous voir vous détériorez car c est bien un des problèmes majeur....vous savez, vous voyez vous vous souvenez...a aucun moment l inconscience n est la,le fou ne ce vois pas fou, seul les autres le reconnaisse ainsi

je mettrais un bémol sur ta vision des "médicaments" pkoi ce laisser détruire quand il existe magret tout des traitements pour vous aider....je ne suis pas maso lol si je trouve de koi m aider faire de ma vie une vie sans souffrance je me prive pas,mais il faut savoir ne pas abuser....
l antidépresseur a son rolle a jouer surtout pour éviter la situation tragique que l on peut coutoyer...Celle du non retour,de l envie trop réelle de mettre fin a ces souffrances....
il est cependant navrant que le corps médical ne prenne pas plus de temps a connaitre ce "mal" il faut savoir que prendre des anti de presseurs en phase dite"maniaque" ne fais qu aggraver ce phénomène et vous pousse droit dans le mur

tu parles avec justesse de ce que le tchat peut apporter,je met cependant un bémol,la crainte de tre mal ou de faire mal l inconnu est loin être mon meilleur ami lol
je ne saurai que dire ceci un lien entre l autre pour moi est obligatoire sinon très vite je me retrouve déstabilisé
je te félicite de pouvoir dire appréhender les choses de façon désinvolte (je ne suis pas arrive encore a ce point )mais je sais j espère que grâce a vous un jour ce sera le cas....

merci a toi tite mamie adorée je comprend mieux pkoi tu es entre dans mon coeur ....toi qui connais tu comprendras le sens de cette phrase sans ambiguitee
genou
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: moi   

Revenir en haut Aller en bas
 
moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
pause cafe :: Général :: Présentation des membres-
Sauter vers: