AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 18 ... 31  Suivant
AuteurMessage
maximus38

avatar

Nombre de messages : 2026
Age : 59
Localisation : isere
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...   Dim 28 Nov 2010 - 14:27



Super intérressant SAMSARA,


Tès bonne connaissance de la langue de nos ancêtres je vous dis bravo..

Alors à mon tour de vous dire...

Après une dure bastaille, je reviens de guerroyer je me suis laissé choir enfin,

je vais mangeailler une bonne poularde ce sera ma bonne pitance de ce jour,

avec une bonne vinasse...

Je vais terminé en jactance avec une damoiselle devergoigneuse en baliverne ...


MAXIMUS

Revenir en haut Aller en bas
maximus38

avatar

Nombre de messages : 2026
Age : 59
Localisation : isere
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...   Dim 28 Nov 2010 - 14:28





SUITE MANUSCRIT,

Un manuscrit ( du latin manu srciptus ) est littéralement un texte « « écrit à la main » » que ce soit son auteur ( manuscrit autographe ) ou non.

Le propre de tout manuscrit est d'être un objet unique qui n'est pas multiplié par des procédés mécaniques de reproduction défini par son format,son support ( papier,parchemin,cuir,etc ),le nombre de lignes par page et de mots par ligne,le style de l'écriture,la couleur de l'encre.
Il n'existe donc jamais deux manuscrits identiques,même s'il peut arriver que le texte de deux manuscrits soit identique.

Par extension, le terme désigne le brouillon d'un texte fourni par un auteur.
Aujourd'hui les manuscrits littéraires ne sont pas systématiquement écrits à la main ( on parle parfois de tapuscrit ou document dactylographié ).

COTE D'UN MANUSCRITS

Tout manuscrit est référencé par une cote composée du nom du lieu de conservation ( BEAUNE )
suivi de celui de l'institution qui conserve le document ( bibliothèque municipale ), du fonds ou il est conservé quand il y a lieu ( FRONDS FRANCAIS ),du numéro d'inventaire du manuscrit qui peut être simple (MS 23456) ou complexe ( FOL-LAT-32).

On repère la cote des manuscrits dans les catalogues de leurs lieux de conservation, ( par exemple catalogue général des manuscrits des bibliothèques publiques de FRANCE ).

La bibliothèque nationale de FRANCE, comporte un département des manuscrits,divisé en deux sections ( manuscrits occidentaux et orientaux ).


MAXIMUS
Revenir en haut Aller en bas
samsara

avatar

Nombre de messages : 2101
Localisation : Ile de France
Date d'inscription : 19/01/2010

MessageSujet: OYEZ OYEZ !!!!   Dim 28 Nov 2010 - 15:39

Oyez Oyez Messire Maximus !


Ha je crois entendre là Messire Godefroy de Montmirail !

Après avoir fait bonne ripaille ! bonne jactance ! j’imaginoy que cette ribaude à la belle trogne vous a ensorcelé, vous a fait boire moult vinasse gouleyante et ensuite a enlevé vos cote et braies….

Messire ! Messire ! je craignoy que le sommeil a eu raison de vous que votre flamberge fut eteingnoy dans son feurre…
Mais après moult nuitée bon repos après toutes ces années de guerroyement , l’achoison vous sera prestement donné tôt le mastin pour hosnorer prestement sans respit cette belle gueuze ! …

Samsara




Dernière édition par samsara le Dim 28 Nov 2010 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
maximus38

avatar

Nombre de messages : 2026
Age : 59
Localisation : isere
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...   Dim 28 Nov 2010 - 21:43


Vous ne croyez pas si bien dire,

Morte couille cette paillarde ribaude, s'en est allé avec mes braies...

Sans respit à l'anjorner.

Je vous invite prestement bien vaigniez...



Sourire


MAXIMUS
Revenir en haut Aller en bas
maximus38

avatar

Nombre de messages : 2026
Age : 59
Localisation : isere
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...   Lun 29 Nov 2010 - 11:43

Les vêtements au moyen âge

Le vêtement masculin
Les hommes portaient des hauts-de-chausses et des chausses (pantalons courts et chaussettes). Au
début du Moyen Age, les chausses étaient devenues très hautes. Jusqu'à ce qu'on fasse des
vêtements tricotés, les chausses étaient faites en lin ou en laine taillés. Les chausses arrivaient à micuisse
et étaient faites pour couvrir les hauts-de-chausses courts ou les caleçons.
Au début du XIIe siècle, le vêtement était porté long et la tunique du dessus fut remplacée par le
bliaut (blouse très large), importé d'Orient. Tout, y compris les manches, était long, large et traînait
par terre.
Au XIVe siècle, la tunique fut raccourcie. On ajoutait la vieille sur-tunique qui avait un col. Ils
portaient aussi la houppelande qui était un large manteau.

http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761569657_4/vêtement_histoire_du.html

Les vêtements féminins
Les femmes portaient également le bliaut : blouse ample (large) ainsi qu'un autre vêtement aux
manches longues et amples, le surmanteau oriental. Le bliaut fait dans une matière riche, ondulée ou
plissée, était long, ample. Au Moyen Age, on ne voyait pas les chevilles de la femme : la jupe
touchait le sol à l'avant, peut-être pour protéger du froid. On la portait vers l'avant du corps, quand
la femme marchait elle devait se penchait en arrière. Au siècle suivant, elles portaient des longs
voiles qui montraient qu'elles se tenaient plus en arrière.

Jusqu'au XVe siècle, les vêtements féminins étaient très serrés aux manches et à la taille. Par-dessus
leur robe, les femmes portaient une cotehardie (robe du dessus), puis une sorte de chasuble (robe
sans manche). Leurs cheveux étaient voilés dans une guimpe, tissu drapé sur la tête et autour du
cou. Par temps froid et pour les grandes occasions, elles utilisaient une cape épaisse et ample.

Après, il y eut de nouveaux chapeaux et coiffes. Au XVe siècle, les vêtements des femmes comme
ceux des hommes furent taillés et rembourrés de manière plus élaborée. Des méthodes nouvelles de
tissage se développèrent et on découvrit de nouveaux tissus et matériaux.

Toute sortes de coiffes extraordinaire furent à la mode au Moyen Age. Au XVe siècle, les femmes
portaient d'étranges chapeaux, appelés hennins, qui ressemblaient aux clochers des églises et
mesuraient parfois jusqu'à un mètre.


MAXIMUS
Revenir en haut Aller en bas
maximus38

avatar

Nombre de messages : 2026
Age : 59
Localisation : isere
Date d'inscription : 08/02/2010

MessageSujet: Re: L' HISTOIRE D' UN CHEVALIER AU MOYEN AGE...   Lun 29 Nov 2010 - 11:50


tenue vestimentaire au moyen âge,










MAXIMUS,